Claude Monet, « Impression, Soleil levant »

Qu’est-ce que ça fait, d’être à l’origine du nom d’un mouvement artistique ? C’est la question que nous posons ce dimanche à « Impression, soleil levant ». Ce tableau de Claude Monet, exposé au musée Marmottan à Paris, a donné son nom à l’impressionnisme.

>> Tous les suppléments sur le site de France Inter

JULIEN – C’est l’un des plus fameux tableaux du peintre impressionniste Claude Monet. Il s’appelle “Impression, Soleil Levant”, un paysage de brume sur le port du Havre et il nous vient tout droit du musée Marmottan à Paris. Bonjour.

IMPRESSION – Bonjour….

JULIEN – Alors, qu’est-ce que ça fait ?

IMPRESSION – (Un temps) Pardon ?

JULIEN – D’avoir donné son nom à un mouvement artistique ? Si l’impressionisme s’appelle impressionnisme, c’est grâce à vous…

IMPRESSION –  Ah ! Oui, c’est vrai. Mais cela tient presque du hasard. Claude, Claude Monet, m’avait appelé simplement « Vue du Havre ». Certains racontent même que Monet me nommait juste “La chose”. C’est quand il m’a exposé pour la première fois en 1874, deux ans après m’avoir peint, qu’on lui a demandé de changer mon titre. Et ce fut « Impression ».

MARION – Juste « impression » ? Et le soleil levant ?

IMPRESSION – Il a été ajouté par le rédacteur du catalogue de l’exposition des impressionnistes… Enfin, de ce qui allait devenir les impressionnistes.

JULIEN – Mais alors racontez-nous, comment votre nom est devenu celui du mouvement !

IMPRESSION – Quand la bande à Monet et Renoir a monté cette exposition ils cherchaient un nom à leur groupe. La première piste c’était, “Les Capucines”, parce que cette exposition se déroulait boulevard des Capucines, à Paris.  Mais elle n’a pas été retenue…

JULIEN – L’exposition commence sans titre précis, et c’est un critique artistique qui donne ce nom-là, c’est bien ça ?

IMPRESSION – Oui ! Deux journalistes sont venus. L’un a apprécié les toiles. Pas l’autre. Celui-là, il travaillait pour le journal Charivari. Et c’est lui qui, pour se moquer, a qualifié ces tableaux d’impressionistes.

JULIEN – Et donc, pourquoi ce terme ? Pourquoi “Impressionisme” ?

IMPRESSION –  Je crois que la meilleure définition de l’impressionnisme que je connaisse, elle est dans un film. C’est…

MARION – Vous, un tableau, vous regardez des films ?

IMPRESSION – Bien sûr ! Que croyez-vous ? Il faut s’occuper quand le musée est fermé ! C’est Musée Haut Musée Bas…

JULIEN – Le film de Jean-Michel Ribes adapté de sa pièce de théâtre….

IMPRESSION – C’est ça. Eh bien, on peut y entendre que la différence entre les impressionnistes et leurs prédécesseurs, c’est qu’avant, on reconnaissait ce qui était peint, et c’était pareil que le modèle. Avec les impressionnistes, on reconnait aussi, mais c’est pas pareil !

JULIEN –  Pour résumer, ça reste une peinture figurative, mais où la réalité n’est pas transcrite fidèlement.

IMPRESSION – Voilà. Le vent, les mouvements, tout ça joue un grand rôle dans la peinture impressionniste. C’est pour ça que moi, avec ma grande étendue d’eau, la brume qui envahit ma surface et mon soleil qui se reflète, je suis parfaitement impressionniste.

JULIEN – Puisqu’on parle du soleil qui se reflète… Vous nous avez dit que le titre “Soleil levant” n’avait pas été donné par Monet lui-même… Qu’est-ce qui nous prouve que c’est bien un soleil levant que vous représentez ?

MARION – Oui, ça pourrait très bien être un soleil qui se couche…

IMPRESSION – C’est la science qui le prouve. L’an dernier le musée Marmottan où je suis exposé a organisé une grande exposition sur moi, rien que sur moi.

JULIEN – Quel honneur !

IMPRESSON – Eh oui ! Et ils ont demandé à des experts de plancher sur mon cas. Parce que vous avez raison, rien ne permet de définir si je suis un soleil levant ou couchant. D’autant plus que le port du Havre que je représente, il n’existe plus…

JULIEN – Il a été détruit pendant la seconde guerre mondiale.

IMPRESSION – Ce qui rend très difficile l’identification de l’endroit où se trouvait exactement Claude quand il m’a peint. Mais les spécialistes avaient un atout : Claude peignait ce qu’il voyait. S’il y avait du vent, il mettait du vent dans son tableau. Alors, tout ce qui se trouvait sur le tableau pouvait être un indice. Et les astrophysiciens se sont penchés sur moi pour étudier la météo de l’époque, les marées, le sens du vent.

MARION – Et ils ont réussi à déterminer que vous étiez un soleil levant, donc ?

IMPRESSION – Oui ! Je suis le port du Havre le 13 novembre 1872 à 7h35 du matin. C’est aussi précis que ça.

JULIEN – Eh bien merci, le port du Havre le 13 novembre 1872 à 7h35 du matin, plus connu sous le nom “d’Impression Soleil Levant”, d’être venu vous confier au micro de France Inter….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s