Ilya & Emilia Kabakov, « L’étrange cité »

Paris, Nef du Grand Palais, 12 mai 2014

Ce soir, en bon pique-assiettes journaliste, je suis invité au vernissage d’une exposition. D’une oeuvre, en fait. La promesse d’une “étrange cité” par deux artistes russes, Ilya (lui) et Emilia (elle) Kabakov, deux pontes de l’art contemporain. Ils exposent dans l’un des plus vastes lieux de France, le Grand Palais. C’est Monumenta, un événement dédié aux oeuvres d’art monumentales, comme son nom l’indique.

Ca tombe bien, Ilya et Emilia, je n’en ai jamais entendu parler, ou si peu. Je vais mettre cette gigantesque installation à contribution, tiens.

1-bdmIEeukzdZ2Zw0Naqms6g

Un peu plus loin, se profile un autre immense bloc crépi de blanc. J’y entre, et me retrouve plongé dans une immense salle de musée. Il y a les dorures, des fauteuils au milieu et… aucun tableau.

Dans la salle suivante, je décroche pour de bon.

Pardon ? Le centre de l’énergie cosmique ?
– Oui
, me répond l’oeuvre. Finis le tour de l’exposition — le tour de moi, en fait — et on en reparle

1-1wWPWfmqBFyVNOp1C46oPQ

Un quart d’heure — et une coupe de champagne — plus tard

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s