Violaine Lochu, « Lingua Madre »

« Tu montres l’écriture de quel mot ?
– « Mère ». Mon artiste, Violaine, l’a écrit en plusieurs langues.
– Et elle l’efface à chaque fois ?
– Oui.
– Mais…
– Quoi ?
– Ce n’est pas très propre, on voit toutes les traces.
– Justement ! Ca te permet de voir ce qui, d’une langue à l’autre, change, et au contraire tout ce qui reste.
– Et à côté ?
– Même principe. Mais à l’oral : Violaine décline son prénom adapté dans plusieurs langues.
– Pour montrer que la barrière des langues est plus poreuse qu’on le croit ?
– Voilà ! »
— « Lingua Madre » de Violaine Lochu, au Mac/Val de Vitry-sur-Seine, dans l’exposition « Tous, des Sang-Mêlés »
via Instagram http://ift.tt/
2tvsBSa

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s