Linda Sanchez, « 11.752 mètres et des poussières… »

« Et elle va glisser combien de temps comme ça, cette goutte d’eau ?
– C’est une bonne question. – Comment ? Toi-même tu ne sais pas combien de temps tu dures ?
– Bien sûr que si. Mais je suis justement faire pour te perdre, toi mon spectateur. Pour ne plus que tu saches exactement si la surface sur laquelle glisse ma goutte est verticale ou pas, si elle est immense ou minuscule, et si un jour elle s’arrêtera ».
— « 11.752 mètres et des poussières… » de Linda Sanchez au Salon de Montrouge
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s