AES+F, « Suspects »

« Qui sont ces filles ? Tu es une galerie de portraits ?
– En quelque sorte. Je regroupe les photos de 14 jeunes filles russes. Mais ce ne sont pas n’importe quelles filles. Sept d’entre elles sont des meurtrières.
– Oh. Lesquelles ?
– Je ne te le dirai pas.
– Pourquoi ?
– Parce que je suis justement là pour interroger ta capacité à juger les gens sur leur simple apparence ».

— AES+F, « Suspects », au Centre Pompidou.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s