Paul Véronèse, « Les noces de Cana »

Le plus grand tableau du Louvre est notre invité cette semaine. Glorieux et plein d’histoire, il vit un enfer au jour le jour : il est installé en face du tableau le plus célèbre du monde, la Joconde de Vinci. 

A LIRE AUSSI >> Les Noces de Cana répondent aux lecteurs de Franceinter.fr

LAETITIA – Et c’est l’heure de retrouver votre rendez-vous de cet été, Bavartdages, l’interview d’une oeuvre d’art avec Julien Baldacchino… Bonjour à vous…

JULIEN – Bonjour Laetitia, bonjour à tous !

LAETITIA – Vous n’êtes pas en studio ce matin… Vous êtes à quelques kilomètres de nous… en direct du musée du Louvre, avec un invité hors norme !

JULIEN – Oui Laetitia, vous allez vite comprendre pourquoi le tableau qui nous reçoit aujourd’hui dans Bavartdages n’a pas pu se déplacer… il mesure 6 mètres 66 par 9 mètres 90… C’est Les Noces de Cana, de Paul Véronèse. Bonjour !

NOCES – Bonjour.

JULIEN – Alors pour ceux qui ne se sont jamais retrouvés en tête à tête avec vous il faut dire que vous êtes vraiment impressionnant… Vous êtes LE plus grand tableau du Louvre… ! Et sur vos 70m2, Véronèse a représenté plus d’une centaine de personnages !

NOCES – 132 très exactement.

JULIEN – 132 dont Jésus et Marie… puisque vous racontez le premier miracle de Jésus dans la Bible, la transformation de l’eau en vin.

NOCES – C’est bien cela. Je suis la représentation du moment exact où l’eau devient du vin. Si vous faites bien attention à ma partie droite, vous verrez les jarres qui…

JULIEN – Attendez une seconde… Je suis un peu perdu sur une telle surface. Ah oui ça y est je vois…

NOCES – Vous y êtes ? On voit clairement les jarres de vin en plein remplissage. Et pendant ce temps de l’autre côté du banquet, des convives qui se demandent hébétés ce qu’il se passe. Paul a su parfaitement peindre un instant pour qu’une image résume à elle seule un épisode de la Bible.

JULIEN – Vous n’êtes pas une icône religieuse pour autant hein.

NOCES – Ah nooon, pas du tout ! Vous avez vu mes ornements ?

JULIEN – C’est ce que j’allais vous faire remarquer… Pour une scène biblique, vous avez un look très « renaissance »!

NOCES – Il est vrai que Paul m’a conféré un « look », comme vous dites, extrêmement contemporain pour son époque. Pour tout vous dire, mon décor est même inspiré d’une construction vénitienne de l’année même où j’ai été peinte ! Mes costumes, mon banquet, tout cela fait que je suis dans l’air du temps. je suis une oeuvre de commande. J’étais destinée à orner le réfectoire d’un monastère vénitien. C’est pour ça que Paul s’est permis de se représenter avec les deux autres stars du moment, Titien et Tintoret, en plein milieu du tableau. Il ne l’aurait pas fait dans un tableau sacré.

UN VISITEUR – Excusez-moi monsieur, je cherche…

JULIEN – Monsieur s’il vous plaît… on fait une émission de radio en direct, vous ne pouvez pas…

VISITEUR – Mais je veux juste savoir…

NOCES – Vous voulez quoi ?

VISITEUR – Je cherche la Joconde.

NOCES, s’enervant – Ah non. C’est une provocation c’est ça ? C’est un coup monté ? Ce n’est pas drôle.

JULIEN – Pas du tout ! Je ne comprends pas quel est le problème là…

NOCES – Le problème, c’est que CA, c’est ce que je vis au quotidien. Je suis installé dans la même salle du Louvre que la Joconde. Vous imaginez ce que c’est de vivre 24h sur 24 en face du tableau le plus connu du monde ? Surtout quand le tableau en question est ridiculement petit.

LA JOCONDE, au loin – Je ne te permets pas !

NOCES, hors d’elle mais très sèchement – Elle est là Ducon ta Joconde. Allez dégage.

VISITEUR – Eh ça va là ! C’est pas une raison pour m’insulter !

LAETITIA – Julien, vous m’expliquez ce qu’il se passe ?

JULIEN – Écoutez Laetitia, je crois que la situation est en train de m’échapper, Les Noces de Cana sont dans une colère divine et La Joconde s’en mêle.

LA JOCONDE – Ce visiteur a raison ! Respecte mon public !

NOCES – Ton public, ce ne sont que des moutons qui viennent te voir pour faire un selfie devant toi !

JULIEN – Non non, je ne peux pas vous laisser dire ça. Je comprends votre amertume d’avoir un public moins fourni que la Joconde, mais reconnaissez que c’est un chef d’œuvre…

LA JOCONDE – Si je peux me permettre d’apporter ma version des faits…

JULIEN – Non pas question non. On vous a contacté plusieurs fois pour une interview, vous avez toujours refusé de nous parler, c’est votre choix, nous le respectons mais dans ce cas assumez-le. Et s’il vous plaît, calmez-vous, un peu de respect mutuel ne fait pas de mal.

NOCES – Le respect mutuel je me le mets derrière la toile ! Minable croûte !

JOCONDE – Tapisserie de réfectoire !

NOCES – Tableau refoulé !

JOCONDE – ŒUVRE DE COMMANDE !

NOCES – Je vais t’en donner de la commande, appeau à touristes !

JULIEN – Bon écoutez Laetitia, on n’ira pas plus loin je crois, je vous rends l’antenne.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s